Choisissez votre langueEnglish version

ENSEIGNE

CONTACTEZ-NOUS

ACTIF SIGNAL - PARIS

22/24 avenue Général M. BIzot
75012 Paris

Tel. +33 (0) 1 43 47 33 00

.....................................................................

ACTIF SIGNAL - LYON

Parc Greenopolis - 39 rue Saint Simon
69009 Lyon

Tel. +33 (0) 4 72 87 07 07

.....................................................................

ACTIF SIGNAL - LILLE

271 rue de Soférino
59000 LIlle

Tel. +33 (0) 3 66 72 44 44

.....................................................................

ACTIF SIGNAL - BORDEAUX

159 avenue de l'Alouette
33700 Merignac

Tel. +33 (0) 5 35 54 44 24

.....................................................................

ACTIF SIGNAL - LE MANS

ZA du champ de la Croix
72160 Tuffe

Tel. +33 (0) 2 43 60 19 30

.....................................................................

Histoire des enseignes lumineuses

Chaque jour, nos villes sont éclairées par les nombreuses lumières éclatantes des vitrines de magasins. Ces lumières, ces néons nous sont très familiers mais connaissez vous l'histoire des enseignes lumineuses ?

Le chevalier Néon

L'origine de l'enseigne lumineuse est intimement liée à celle d'un métier aujourd'hui rarissime, celui de souffleur de verre. C'est un artisan souffleur français qui, en 1910, créa le tout premier tube de verre de forme recourbée, dans lequel il glissa un néon éclairant aujourd'hui rétro.

 

Monsieur Georges Claude, premier chevalier Néon de l'histoire, vient d'inventer la première enseigne lumineuse. Il s'empressa d'en déposer le brevet officiel, mais il fallut le savoir-faire américain en matière de business, pour que l'objet quitte sa chrysalide confidentielle et se mue en un phénomène de société. A partir de 1920, l'ensemble de la communication des marques à travers le monde se fit par le biais de l'enseigne lumineuse.

 

Des améliorations techniques progressives

Les premières enseignes lumineuses d'ordre publicitaire furent composées de tubes en verre soufflé transparent, faits sur mesure, et agrémentés de néons à faible consommation, environ 25 Watt par mètres carrés.

Ces premières enseignes diffusaient un halo rouge systématique lorsqu'elles étaient allumées, et devenaient opaques une fois éteintes. Petit à petit, les dispositifs d'alimentation ont évolué, avec l'apparition des transformateurs ferromagnétiques, puis des convertisseurs électroniques, permettant des variations de puissances.

La palette de couleur des néons à également évoluée, pour s'adapter aux identités visuelles des marques. Le mélange gazeux contenu dans le tube, l’apparition du verre teinté, ainsi que l'usage fréquent du phosphore ont permis au halo rouge d'être avantageusement remplacé par un échéancier d'une quarantaine de teintes chromatiques. Les tubes en verre teinté permettent aux enseignes de conserver leur couleur lorsque l'alimentation est coupée.

 

L'ère moderne de l'enseigne lumineuse

Progressivement la production des enseignes lumineuses de haute technologie a pris une tournure industrielle. Les enseignes extérieures, publicitaires ou de signalisation, mais également les enseignes internes, d'orientation ou de publicité sur le lieu de vente ont vu leur nombre croître.

Les néons de base aux halos rouge ont progressivement disparus, prenant une dimension rétro, pour être remplacés par des leds. Ces filaments électriques souples, qui n'impliquent aucun mélange gazeux, et se glissent aisément en bouquets dans les tubes de verre, ont permis de simplifier la production, et de l'intensifier.

Les routes, mais aussi les immeubles, sont ornés d'enseignes lumineuses géantes qui vantent les mérites d'une marque ou annoncent la proximité d'un magasin. Ces enseignes lumineuses modernes mélangent souvent les leds et les néons modernes, pour multiplier les effets visuels. La faible alimentation nécessaire au fonctionnement des leds, entraînent une assez basse consommation d'électricité.

Les commerçants et les marques souhaitent donc laisser briller leurs enseignes quasiment en permanence. Le législateur est venu, en 2012, réglementer cet aspect pour préserver le réseau électrique national. Il est depuis lors, obligatoire d'éteindre les enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin.

 

 

Suivez Actif Signal sur Twitter

Suivez Actif Signal sur Facebook

Suivez Actif Signal sur Facebook

Suivez Actif Signal sur Google +

Suivez Actif Signal sur Youtube

Suivez Actif Signal sur Flickr

Retrouvez Actif Signal sur Pinterest

Suivez Actif Signal sur Linkedin